YFU Switzerland

Estonien

  • Si tu sais les plus importants mots et peux conjuger au présent et au passé, tu te débrouille au quotidien.
    Je peux converser un peu, par example raconter de mon jour ou acheter un billet de bus et quand je sais le contexte, je parfois comprend des conversations entre Estoniens. Je parle très peu en anglais, seulement quelques mots, que je ne sais pas encore en Estonien et étrangers répondent à moi au Estonien, pas Anglais!
  • Conjuguer des verbes et former l’imparfait, le parfait et le plus-que-parfait est relativement simple. Il y a pas de forme du future en Estonien.
  • Je dois apprendre beaucoup de vocabulaire! En moment, j’apprend avec un livre et je recherche des mots que j’entend plusieurs fois ou que j’ai besoin de.
  • J’essaie de comprendre „Natuke napakad lood“, audiolivres très courts à la radio.
  • Je lis les livres pour enfants, mon livre préféré est „Aabits“, ( les élèves jeunes apprendent lire avec Aabits) et j’ai lu quelques contes et en moment je lis un livre d’Atrid Lindgren.
    En Estonien, il n’y a pas de prépositions mais il y a 14 kasus (??) avec des terminaisons, qui fhdsoiüafh9d
    On peut seulement apprendre les trois premiers kasus (??) et on peut former tous les autres. Mais attention: il y a beacoup d’exceptions aux trois premiers „kasus“.
  • Mots amusents :
    Ma nägin und – j’ai vu un rêve
    Lapselaps – petit-fils ; Lapselapselaps – arrière-petit-fils
    üleeile – avanthier
    küsimusi – des quetions; küsi musi – demander un bisous
    Mul on müts peas. – J’ai un bonnet (lit.) DANS la tête.
    Sa oled soe peast. – Tu es chaud de la tête. = Tu es fou.
  • Quand Estoniens parlent en Estoniens, mais utilisent un mot anglais (Estonglish), ils déclinent le mot anglais, ce sonne très amusant !
  • C’est très utile, que j’apprendais le latin, bien qu‘ Estonien ne soit pas une langue romane, il y a queslques paralleles et je sais, comment on apprend une nouvelle grammaire.