YFU Switzerland

Taaltoets, Groningen et 9 à la maison

Samedi 22 octobre. Fin de la période de tranquillité chez les O’Brien : le petit Rayan, 8 ans, 45kg, Franco-marocain habitant dans une famille d’accueil dans la banlieue de Paris, et habitué des vacances hollandaises chez Jenise et Dean, débarque dans notre maison.
Rayan mange beaucoup, parle tout le temps et adore embêter les petits. J’arrive à garder mon identité de francophone secrète plus de 24h ! La maison n’est plus jamais silencieuse depuis qu’il est arrivé. Ayano et moi échangeons de temps à autre des regards chargés d’agacement et d’amusement. Allez, courage, il ne reste que 2 semaines !
Quelle ne fut pas ma surprise quand dimanche 23 octobre, Jenise et Dean m’annoncent [alors que je suis en train d’aller au lit] qu’à partir du lendemain [et pour une durée inconnue de moi], une jeune fille française [prénom ? âge ? ville d’origine ? aucun de ces renseignements ne me sont dévoilés] viendra habiter avec nous.
Lundi, je rentre de l’école et là : Laïta ! On se fait la bise [ce qui ne m’était plus arrivé depuis mon arrivée ici], on échange quelques mots en français. En français !!
Désormais et pour donc 2 semaines, nous serons 9 à la maison…

Le samedi 29 octobre, Ayano, Laïta [j’ai entre-temps réussi à glaner quelques renseignements : 20 ans, Nantes, restera 3 semaines avec nous] partons pour Groningen [la grande ville du Nord]. Le trajet est étonnamment court [pour une fois] : seulement 1h30-2h !
Nous découvrons donc Groningen : un des seuls trucs qu’on sait qu’on peut visiter, l’université, est fermée [au public] pour une journée porte ouvertes. Soit. A l’office du tourisme, on nous indique quelques choses à faire. Nous allons donc visiter le Prinsentuin [le jardin du prince] et déambulons dans la jolie ville de Groningen. Après avoir escaladé les 251 marches de la Tour Martini [il y a 2 églises à Groningen : l’église AA et l’église Martini – n’y voyez rien de suspect] et admiré la ville depuis un point en hauteur [56 mètres au dessus du niveau de la mer !], nous avons fait un peu de shopping avant de rentrer prendre un repos bien mérité [après avoir marché 10km, mesdames et messieurs].

Et finalement… de taaltoets [le test de langue]. Hier, Ayano et moi, chargées de nourriture typique de nos contrées d’origine [sushi pour elle, tresse pour moi], nous embarquons dans le train direction Almere, pour le test de language de YFU !
Le test était constitué de 3 parties : lezen, schrijven en spreken [lire, écrire et parler]. Après le test, nous avons dégusté la nourriture que chacun avait apporté [dans mon assiette : de la nourriture américaine, suisse, argentine, autrichienne, lettone, japonaise, allemande, et j’en passe…], nous avons attendu patiemment nos résultats en discutant avec les copines.
Schrijven : ++
Lezen : ++
Spreken : +
[++ : 10/10, + : 8/10]
J’étais dans le groupe 2, soit le groupe de niveau intermédiaire. Ayano était groupe 3, soit le groupe avec le niveau le plus faible. Elle a eu ++ aux trois parties !
Le taaltoets terminé, il était temps de rentrer à la maison… Emma [qui habite Almere] me prend donc sur le porte-bagages de son vélo pour m’amener jusqu’à la gare Almere Centrum. Il pleuvait, il faisait froid, on était un peu perdues et en retard pour attraper mon train, mais c’était le truc le plus cool de la journée ?
Arrivées donc à Almere Centrum â 16:30 [mon train était censé partir à 16:26], je comprends qu’aucun train ne part de cette gare. Je me renseigne donc et on me dit qu’il faut prendre le bus jusqu’à Weesp [d’après Emma, 15 minutes de trajet]. Je saute donc dans le bus, gelée, et en route pour Weesp.
Laissez moi vous dire qu’après 30 minutes debout, humide, dans un bus bondé, se faire expliquer par un employé des chemins de fer qu’en fait, pour aller à Zwolle, il faut [re-]prendre le bus jusqu’à Almere Oostvaarders… soit une gare à quelques minutes de bus d’Almere Centrum… c’est pas exactement marrant. Et évidemment, parce que sinon, c’est pas drôle, j’ai perdu Ayano [en partant de l’école où on avait le test], donc j’étais extrêmement seule. Elle ne répondait pas au téléphone, et je n’avais aucune idée d’où elle était !
Donc, 30 minutes de bus plus tard, je suis [enfiiiiiiin] dans le train direction Zwolle, départ 18:22 [j’étais censée partir 2h plus tôt, mais BON]. Arrivée à Zwolle à 19:05, le bus direction Dedemsvaart part toutes les heures à x:03, je dois donc attendre 57 minutes. Je m’installe dans un Starbucks en face de la gare, bois un thé, profite du wifi gratuit. À ce point-là, quand j’arrive à la station de bus et qu’à 20:07, le bus n’est toujours pas là [et qu’il est annoncé, sur le panneau des départs, comme étant déjà parti], je me dis que ma journée ne pourrai pas être pire. Finalement, le bus arrive à 20:09, et moi, saine et sauve, à Dedemsvaart à 21:05. C’était une… longue journée.

Mais je suis très contente de mon résultat au test, et mes copines aussi ! Alors c’est ça le plus important… ?
Rayan est rentré hier, et la maison est étrangement calme. Bon, pas de soucis à se faire, il revient en décembre… ?

 

De Prinsentuin

De Prinsentuin



Ma tresse pour le taaltoets

Ma tresse pour le taaltoets

Mes copines d'école ! De gauche à droite : Evelien, Emma, Marit, Marije, Jasmijn, Maud et moi

Mes copines d’école ! De gauche à droite : Evelien, Emma, Marit, Marije, Jasmijn, Maud et moi

Groningen vu du haut de la Tour Martini

Groningen vu du haut de la Tour Martini