YFU Switzerland

Adieux, Noël et Home sweet home

Et c’est ainsi que je commence mon dernier article….

C’est fou de se dire que c’est passé aussi vite. J’ai l’impression d’être arrivée il y a 1 mois à peine.

Après mon dernier article, il ne me restait plus que quelques jours d’école. Le lundi et mardi de la dernière semaine, rien de spécial. Le mercredi, nous avons eu le Sportdag (ou les interclasses) ou nous avons joué au volley le matin (perdu en 1/4 de finales) et arbitré les 2èmes et le 1ères au basket l’après-midi. C’était une chouette journée !

Le lendemain, le jeudi, c’était le dernier jour d’école. On a fêté Noël avec la classe (mangé le repas de midi, écouté des chansons de Noël…). Ma classe m’a offert un cadeau super chou avec des livres, des DVDs, et de la nourriture néeerlandaise, ainsi que des cartes de voeux écrites par eux (24 en tout) et une grande carte signée par presque tous mes profs. C’était vraiment adorable !
Le soir, c’était la fete de l’école. Plein de mes profs sont venus aussi, déguisés, danser avec nous… Pour une opération de charité, il y avait un bar à ongles où on pouvait se les faire vernir pour 1€, j’ai donc peint les ongles de mon prof de physique en rose vif. Seyant !

Pour Noël, nous avons fêté (le 25) chez Oma et Opa. J’ai reçu plein de petits trucs (il fallait que ça passe dans la valise !), et mes cadeaux ont plu 🙂

Et puis, le jour tant redouté/attendu arriva… le 27 décembre, on a casé tous les enfants dans la voiture (sauf Rayan), direction Schiphol. Là-bas, après avoir eu tous les problèmes du monde avec ma valise (qui faisait 35kg à la place des 23kg autorisés, voir 32kg GRAND MAXIMUM), et avoir dû enlever mon sac d’école de ma valise (Jenise et Dean devraient me l’envoyer un de ces jours), j’ai retrouvé mes copines (Sophia [USA], Melli [Allemagne] et Emma [Lettonie]). Evelien et Jasmijn m’ont aussi fait la surprise de venir me dire au revoir à l’aéroport 🙂

Après avoir versé « quelques » larmes, j’ai passé la sécurité sans encombres et suis arrivée à Genève où j’ai retrouvé ma famille à l’aéroport.

Et tout est bien qui finit bien…

Sur ce, je vous souhaite une merveilleuse année 2017 remplie de joie, de découvertes, de voyages et de bonheur ! Merci d’avoir suivi mes aventures ici et à bientôt ?

Sinterklaas et Cologne (en ook in het Nederlands !)

Le 5 décembre, nous avons fêté Sinterklaas dans ma famille, et le 6 en classe. C’était vraiment cool !
Grace à mon sens inné de l’organisation (grapje), j’ai réussi à trouver des cadeaux pour tout le monde (certains le jour juste avant). Pour Sinterklaas, on doit faire des « surprises » (des boîtes personnalisées selon la personne que l’on a tirée) et un poème (in het Nederlands !). Dans ma famille, j’avais tiré Oma, et en classe Martijn.
Pour Oma, j’ai donc fabriqué (avec beaucoup, beaucoup, beaaauuucoup de scotch) une fausse machine à coudre, et pour Martijn, une simple boîte/cadeau (c’était le jour de son anniversaire).

Et maintenant, la liste des cadeaux que j’ai offerts !

Oma : une tasse (personnalisée par mes soins) « Oma »
Opa : un livre
Jenise : un bocal avec tous les ingrédients pour cuisiner des pepernoten
Dean : une figurine collector de Doctor Who
Ayano : un assortiment de gel douche/masque/lotion pour le corps
Martijn (selon la liste qu’il avait écrite) : pepernoten et lettre en chocolat

Le lendemain, nous avons fêté Sinterklaas avec ma classe (dont la titulaire). On avait tous fait des jolies suprises et de magnifiques poèmes. J’ai reçu de la part d’Emma (celle de ma classe, pas celle de Lettonie, ha ha ha) une lettre en chocolat, des chaussettes (d’après ma demande) et un cadre photo. Ma suprise était une boîte avec Voldemort (parce que j’aime Harry Potter) et des feuilles avec les paroles des chansons d’High School Musical. J’étais super contente et touchée !

Et maintenant : Keulen !
Je vous avais laissé en vous racontant que je n’aurai que 4 minutes et quelques à Zwolle pour changer de train. Entre temps, réalisant bien que ça allait pas le faire, j’ai changé mes plans et pris un bus qui partait 20 minutes plus tôt.

Le voyage aller s’est déroulé sans encombres, à peine quelques minutes de retard. J’aurais dû savoir que c’était trop beau pour durer !
Le week-end à Köln s’est super bien passé. C’était vraiment cool de revoir Marcus et Doron (des amis de la famille) que je n’avais plus vu depuis 1 ou 2 ans (et de dormir dans une chambre chauffée, aussi.) !
Mais comme je l’ai dit plus haut, ma chance avec les transports en communs était bien trop belle pour être vraie.
Mon train (pour lequel j’avais dû acheter un billet spécifique, en ligne, valable uniquement pour un horaire spécifique) était censé partir à 17:46 (et qui me faisait donc arriver à la maison à 21:45). Jusque là, tout va bien, hein ? J’avais ensuite environ 10 minutes à Arnhem et à Zwolle pour changer. Parfait. Sur le papier.
13:30. On regarde sur l’ordi depuis quel quai mon train est censé partir. Et là, on voit qu’il partira avec « 30 à 60 minutes de retard », et ne s’arrête pas à Arnhem, seulement à Utrecht et Amsterdam. Ce qui veut donc dire que je vais louper mes connections. Et arriver à la maison à 23h, ou même minuit.

Aprẽs de longues recherches sur le site Internet de la compagnie de trains, on en déduit que le même train que celui que j’étais censée prendre part aussi à 14:46, et je peux donc changer à Utrecht, et être à la maison à 19:45. Ce qui fait un joli total de 5h de transports publics, dont 2h30 dans un train pour lequel mon billet n’est pas valable.
Je suis arrivée à la maison en 1 pièce, à l’heure prévue, et tout est bien qui finit bien. C’était ma dernière aventure avec les trains néerlandais, et je dois avouer que ça va pas vraiment me manquer.

En nu moet ik ook een stukje in het Nederlands schrijven (voor mijn lieve klasgenoten !)…
In dit artikel praat ik over Sinterklaas (in mijn familie en met de klas) en mijn reis naar Keulen (en over mijn problemen met de treinen en zo).
Ik weet niet of jullie de trein vaak nemen… maar sinds ik een uitwisselingsstudent ben, heb ik heel vaak met de trein gereisd. En man. Het is zo moeilijk ! Ze zijn altijd laat, of ze rijden niet, en dan kan ik mijn verbindingen niet nemen. En dan kom ik veel later aan…
Over 11 dagen ga ik al weg. Het is onwerkelijk ! Ik weet eigenlijk niet wat mijn gevoelens zijn. Ik ben heel blij dat ik mijn familie en vrienden weer zien, maar ik ben zo verdrietig omdat ik wegga… Mijn Zwitserse school is heel streng en niet zo leuk. Hier vind ik het veel beter ! Maar aan de andere kant : in Zwitserland ga ik met de trein naar school, dus niet meer fietsen met -6°C, of in de regen, en zo voort. Maar eigenlijk vind ik fietsen wel leuk. Gemengde gevoelens !
Vanavond is het Eveliens verjaardag en ik verheug me er wel op ! Dan op Zaterdag komt mijn beste vriendin Emma (die uit Letland komt) logeren, en op Zondag gaan wij haar haar verven… blauw ! Wish me luck. Op Woensdag is het sportdag, en op Donderdag Kerstviering op school, dan kerst en dan ga ik weg… terug naar mijn Zwitserse huis.
Ik ga jullie missen. ❤️

« A day in the life » : aller à Amsterdam

8:35. J’arrive à l’arrêt de bus, -2ºC, quelques mèches de mes cheveux couvertes de givre. Bon.
9:10. Dans le bus direction Zwolle. On a l’air d’être à l’heure. Naïvement, je pense « Aujourd’hui, tout va bien se passer ! » (grossière erreur. rien ne se passe jamais bien avec les transports en commun).
9:38. Zwolle. Je me dépêche de trouver mon train direction Lelystad, où je devrai encore changer, direction Amsterdam. Une annonce : « L’Intercity direction Lelystad circulera avec 15 minutes de retard ! » (comprendre : il circule en retard + tu ne peux plus changer à Lelystad donc débrouille toi). Voilà pour la naïveté.
9:51. Assise dans un autre train direction Amsterdam (sans changement, donc avec moins de risque que ça se passe mal… mais qui arrive 30 minutes plus tard), je prie très fort pour que mon train ne s’arrête pas au milieu de nulle part, n’explose pas, ou ne soit pas détourné.
Je vous tiens au courant.
17:53. Dans le train direction Zwolle. Aussi étonnant que cela puisse paraître, j’ai réussi à atteindre Amsterdam (sans encombres !), retrouvé mes copines, déambulé quelques 9km dans la deuxième plus belle ville du monde (juste après St-Maurice, VS), acheté (enfin !) tous les cadeaux pour Sinterklaas (oui, c’est demain), et pour ramener à ma famille et mes amis en Suisse, tout ça sans dépasser mon budget. Impressionnant, hein ?!
Mon train ne s’est pas encore arrêté au milieu de nulle part, il n’a pas encore explosé, ni été détourné. Je devrais arriver à Zwolle d’ici 40 minutes, et là j’aurai 20 minutes à tuer en attendant mon bus. Je crois que tout va bien se passer (dit-elle, n’ayant visiblement pas appris de ses erreurs).
19:28. Dans le bus Zwolle-Dedemsvaart. Il semblerait, mes amis, que je n’ai jamais de problèmes pour le voyage du retour – seulement pour les voyages aller. Moi, j’ai tendance à dire… tant mieux ?
Le week-end prochain, je vais à Cologne – ce qui veut dire : bus Dedemsvaart-Zwolle, changement (en 4 minutes) pour le train Zwolle-Arnhem, et encore changement pour Arnhem-Cologne. Les chances que j’arrive en Allemagne à l’heure prévue ? …faibles.

Sur ce, je vais aller profiter de mon repos bien mérité pour être en pleine forme en vue de la journée de demain : Sinterklaas !

J-23. ❤️

Sinterklaas & Amsterdam

Bonjour !

Samedi 12 novembre, Sinterklaas est arrivé aux Pays-Bas ! Il va y rester quelques 3 semaines avant d’y fêter son anniversaire le 5 décembre et de retourner en Espagne. Laissez-moi vous expliquer.

Ici, ils ne fêtent pas vraiment Noël comme nous, en se donnant des cadeaux : ils se retrouvent jute en famille pour déguster un bon repas. Les cadeaux, c’est l’affaire de Saint Nicolas (ou Sinterklaas).

Sinterklaas arrive le 12 novembre aux Pays-Bas à bord de son bateau (de Pakjesboot) (depuis l’Espagne) avec tous les Zwarte Piet (ses aides). Durant les 3 semaines où ils sont dans le pays, on peut mettre ses chaussures devant la cheminée le soir et y retrouver une petite surprise au matin ! Et le 5 décembre, on fête Pakjesavond (le soir des cadeaux, littéralement). Quelqu’un frappe à la porte (Zwarte Piet) pendant que Sinterklaas marche sur le toit (j’ai pas compris pourquoi mais c’est ce que mes copines m’expliquent :P), et quand on va l’ouvrir on y trouve un gros sac plein de cadeaux ! Nous avons donc assisté à l’arrivée (en live !) (à la télé !) de Sinterklaas, puis je suis allée en ville accueillir Sinterklaas en bonne et due forme (aussi parce qu’une de mes copines était Zwarte Piet).

Avec ma classe, et dans ma famille d’accueil, on fait aussi le « Saint Nicolas secret ». Dans ma classe, on a tous dû écrire notre nom sur un petit papier (et des idées de cadeaux), et on a tous tiré quelqu’un. La personne à qui je dois offrir un cadeau a demandé des Pepernoten (petits biscuits traditionnels), une lettre en chocolat (aussi traditionnel pour Sinterklaas) et des bonbons ! Dans ma famille, on n’a pas encore dû tirer.

 

Et une petite semaine plus tard, j’étais de nouveau dans les transports publics direction Amsterdam, pour passer le week-end avec Max (Argentine) et Emma (Lettonie). Évidemment, j’ai rencontré quelques difficultés en chemin…

À environ 5km de Dedemsvaart, mon bus s’arrête, et tout le monde sort. Je comprends vite fait que le chauffeur va retourner à Dedemsvaart (en moto) pour chercher un autre bus. Désolé, Monsieur, Madame, mais vous venez de louper votre train ! Je me retrouve donc dehors dans le froid, sans aucune idée de : quand est-ce qu’un autre bus va arriver ? à quelle heure serons-nous à Zwolle ? et donc à quelle heure à Amsterdam ? Finalement, un autre bus arrive environ 10 minutes plus tard, et on fonce direct à Zwolle, sans s’arrêter aux autres arrêts. Une fois le bus arrêté à 8:54, je cours (non ! je vole !) pour choper mon train de 8:55. Il part sous mes yeux. Bon.

Finalement, je prends celui de 9:15, qui arrive juste 3 minutes plus tard. Tout va bien.

Une fois arrivée (en une pièce !!!) à Amsterdam, je cherche Emma et Max. Nowhere to be seen. Quand je crois apercevoir mon grand frère préféré, je cours en haut des escaliers et là : SURPRISE ! Andrea et Jim sont à Amsterdam pour me voir, tout le weekend. (Et Emma et Max ne viennent pas, mais c’est elles qui ont tout organisé) Bonheur. Emma est finalement venue le dimanche avec nous.

J’ai passé 2 jours magiques (à explorer ma ville préférée au monde avec 3 de mes personnes préférées au monde), mais dire au revoir était vraiment dur. Heureusement, ce n’est que pour un mois. <3

Pour le chemin du retour, je dois changer de train à Lelystad puis prendre mon bus à Zwolle. Je descends à Lelystad, jusque là, tout va bien. C’est seulement lorsqu’on m’apprend que mon train jusqu’à Zwolle a été annulé que je commence à m’inquiéter. Heureusement, je peux en prendre un autre, 20 minutes plus tard, qui arrive à 20:05. Très bien. Si seulement mon bus (qui part 1x/heure) ne partait pas aussi, justement, précisément à 20:05.

Mon train arriva donc à Zwolle à 20:04. J’ai couru (non ! volé !) jusqu’à la station de bus. Sauté dans le mien juste avant que les portes ne se ferment. Eu besoin de 10 minutes pour retrouver une respiration normale. Mais j’étais à l’heure.

Je suis donc arrivée à la maison vers 21;15. Heureuse. Mais fatiguée.

Encore un immense merci à tout le monde : Andrea, Jim, Emma, Jenise, Papa, Maman et tous les autres. Beaucoup beaucoup de coeurs.

Sur ce, je vais retourner faire mes devoirs (oui, ça m’arrive ! :P)

Tot straks <3

 

 

 

Taaltoets, Groningen et 9 à la maison

Samedi 22 octobre. Fin de la période de tranquillité chez les O’Brien : le petit Rayan, 8 ans, 45kg, Franco-marocain habitant dans une famille d’accueil dans la banlieue de Paris, et habitué des vacances hollandaises chez Jenise et Dean, débarque dans notre maison.
Rayan mange beaucoup, parle tout le temps et adore embêter les petits. J’arrive à garder mon identité de francophone secrète plus de 24h ! La maison n’est plus jamais silencieuse depuis qu’il est arrivé. Ayano et moi échangeons de temps à autre des regards chargés d’agacement et d’amusement. Allez, courage, il ne reste que 2 semaines !
Quelle ne fut pas ma surprise quand dimanche 23 octobre, Jenise et Dean m’annoncent [alors que je suis en train d’aller au lit] qu’à partir du lendemain [et pour une durée inconnue de moi], une jeune fille française [prénom ? âge ? ville d’origine ? aucun de ces renseignements ne me sont dévoilés] viendra habiter avec nous.
Lundi, je rentre de l’école et là : Laïta ! On se fait la bise [ce qui ne m’était plus arrivé depuis mon arrivée ici], on échange quelques mots en français. En français !!
Désormais et pour donc 2 semaines, nous serons 9 à la maison…

Le samedi 29 octobre, Ayano, Laïta [j’ai entre-temps réussi à glaner quelques renseignements : 20 ans, Nantes, restera 3 semaines avec nous] partons pour Groningen [la grande ville du Nord]. Le trajet est étonnamment court [pour une fois] : seulement 1h30-2h !
Nous découvrons donc Groningen : un des seuls trucs qu’on sait qu’on peut visiter, l’université, est fermée [au public] pour une journée porte ouvertes. Soit. A l’office du tourisme, on nous indique quelques choses à faire. Nous allons donc visiter le Prinsentuin [le jardin du prince] et déambulons dans la jolie ville de Groningen. Après avoir escaladé les 251 marches de la Tour Martini [il y a 2 églises à Groningen : l’église AA et l’église Martini – n’y voyez rien de suspect] et admiré la ville depuis un point en hauteur [56 mètres au dessus du niveau de la mer !], nous avons fait un peu de shopping avant de rentrer prendre un repos bien mérité [après avoir marché 10km, mesdames et messieurs].

Et finalement… de taaltoets [le test de langue]. Hier, Ayano et moi, chargées de nourriture typique de nos contrées d’origine [sushi pour elle, tresse pour moi], nous embarquons dans le train direction Almere, pour le test de language de YFU !
Le test était constitué de 3 parties : lezen, schrijven en spreken [lire, écrire et parler]. Après le test, nous avons dégusté la nourriture que chacun avait apporté [dans mon assiette : de la nourriture américaine, suisse, argentine, autrichienne, lettone, japonaise, allemande, et j’en passe…], nous avons attendu patiemment nos résultats en discutant avec les copines.
Schrijven : ++
Lezen : ++
Spreken : +
[++ : 10/10, + : 8/10]
J’étais dans le groupe 2, soit le groupe de niveau intermédiaire. Ayano était groupe 3, soit le groupe avec le niveau le plus faible. Elle a eu ++ aux trois parties !
Le taaltoets terminé, il était temps de rentrer à la maison… Emma [qui habite Almere] me prend donc sur le porte-bagages de son vélo pour m’amener jusqu’à la gare Almere Centrum. Il pleuvait, il faisait froid, on était un peu perdues et en retard pour attraper mon train, mais c’était le truc le plus cool de la journée ?
Arrivées donc à Almere Centrum â 16:30 [mon train était censé partir à 16:26], je comprends qu’aucun train ne part de cette gare. Je me renseigne donc et on me dit qu’il faut prendre le bus jusqu’à Weesp [d’après Emma, 15 minutes de trajet]. Je saute donc dans le bus, gelée, et en route pour Weesp.
Laissez moi vous dire qu’après 30 minutes debout, humide, dans un bus bondé, se faire expliquer par un employé des chemins de fer qu’en fait, pour aller à Zwolle, il faut [re-]prendre le bus jusqu’à Almere Oostvaarders… soit une gare à quelques minutes de bus d’Almere Centrum… c’est pas exactement marrant. Et évidemment, parce que sinon, c’est pas drôle, j’ai perdu Ayano [en partant de l’école où on avait le test], donc j’étais extrêmement seule. Elle ne répondait pas au téléphone, et je n’avais aucune idée d’où elle était !
Donc, 30 minutes de bus plus tard, je suis [enfiiiiiiin] dans le train direction Zwolle, départ 18:22 [j’étais censée partir 2h plus tôt, mais BON]. Arrivée à Zwolle à 19:05, le bus direction Dedemsvaart part toutes les heures à x:03, je dois donc attendre 57 minutes. Je m’installe dans un Starbucks en face de la gare, bois un thé, profite du wifi gratuit. À ce point-là, quand j’arrive à la station de bus et qu’à 20:07, le bus n’est toujours pas là [et qu’il est annoncé, sur le panneau des départs, comme étant déjà parti], je me dis que ma journée ne pourrai pas être pire. Finalement, le bus arrive à 20:09, et moi, saine et sauve, à Dedemsvaart à 21:05. C’était une… longue journée.

Mais je suis très contente de mon résultat au test, et mes copines aussi ! Alors c’est ça le plus important… ?
Rayan est rentré hier, et la maison est étrangement calme. Bon, pas de soucis à se faire, il revient en décembre… ?

 

De Prinsentuin

De Prinsentuin



Ma tresse pour le taaltoets

Ma tresse pour le taaltoets

Mes copines d'école ! De gauche à droite : Evelien, Emma, Marit, Marije, Jasmijn, Maud et moi

Mes copines d’école ! De gauche à droite : Evelien, Emma, Marit, Marije, Jasmijn, Maud et moi

Groningen vu du haut de la Tour Martini

Groningen vu du haut de la Tour Martini

Mi-Parcours

Ce soir, plein de trucs à raconter !

Mercredi 19 octobre – 16 ans
Je me suis réveillée pour trouver le salon/salle à manger complètement décoré [banderoles, pancartes « Sweet Sixteen », …] et une pile de cadeaux sur la table. Ferwin [2 ans] était très enthousiaste et avait décidé de m’aider à déballer tous mes cadeaux [comprendre : déballer les cadeaux avant de me les donner]. Jenise et Dean m’ont offert un joli collier en argent, des chaussettes en laine, des collants de ski, et un livre [en néerlandais !] écrit par Jenise. Ayano m’a offert un kimono japonais, et Camille, Kathleen et Andreia m’ont envoyé 16 lettres à « ouvrir quand … » [par exemple : « ouvrir quand c’est ton anniversaire/tu es triste/c’est Noël/tu pars des Pays Bas… ». Après le petit dej, j’ai reçu un énooooorme colis de la part de Maman, Gaëtan, les enfants, et Andrea, avec : un ensemble écharpe/gants/bonnets pour les matins à vélo, un magnifique bracelet, une jupe, du chocolat, des calendriers de l’Avent pour les enfants et moi, mon pyjama Stitch, mon Nounours et une case « Paris » pour mon téléphone, et un sweat-shirt « Panic at the Disco » [mon groupe préféré] de la part d’Andrea (?).
En fin d’après-midi, Oma, Opa, et le frère de Jenise et sa copine sont venus fêter mon anniversaire et manger le souper. Oma et Opa m’ont offert un coffret de savons/trucs pour la douche et Sébas et Cathy m’ont offert des pantoufles et un sac. Ayano, Lotte, Fleur et moi avons fait des pizzas maison pour le souper. C’était vraiment un super anniversaire !

Jeudi 20 octobre – Krimpen aan de IJssel

Jeudi matin, 10h. Me voilà de nouveau à l’arrêt de bus, vêtue de mon nouveau sweat-shirt [-Sianne tu es sûre que t’as pas besoin de ton manteau ? -Non non !], 7º, pluie. Je commence à questionner mes décisions.
Mais une fois que j’embarque dans le bus pour Zwolle, « Dis-moi que l’amour » de Marc Lavoine dans les oreilles, avec la perspective de retrouver mes copines tout bientôt… j’ai moins froid !
A Zwolle, je m’embarque dans le train direction Utrecht, où je dois [en 4 minutes, et sans indications] changer de train [j’arrive au quai 4, je dois aller au quai 12, pas la moindre idée d’où aller, je suis la foule, je cours un peu, j’ai de la chance, je saute dans mon train alors qu’il part]. Une fois installée dans le Sprinter pour Rotterdam, je me détends un peu ! On est arrivés avec 15 minutes de retard à cause d’un arrêt de pleine campagne… mais on est arrivés !
Après avoir retrouvé mes copines dans la gare de Rotterdam, on prend le métro puis le bus direction Krimpel aan de IJssel, où Sophia [USA] nous a invitées à dormir. Maddie [Australie], Emma [Lettonie] et moi avons passé une très bonne soirée à jouer aux cartes, manger de la pizza [encore], et surtout discuter, discuter, discuter. Ça fait trop du bien de retrouver les copines !

Vendredi 21 octobre – Rotterdam

Apparemment, aujourd’hui marque le point de mi-parcours pour Maddie et moi qui ne restons qu’un semestre ici. C’est fou de se dire que c’est déjà la moitié ! Et de regarder en arrière et réaliser que finalement, c’est pas si long…

Après avoir repris le bus, puis le métro, on débarque en plein coeur de Rotterdam. On va voir les maisons cubiques, avant d’aller au Markthal acheter des Bubble Teas. On se balade un peu dans Rotterdam, puis on retourne au Markhal acheter notre repas. Puis encore un peu de shopping [j’ai acheté un t-shirt Motörhead], on goûte les « Poffertjes » [des pancakes miniatures avec du sucre glace et du beurre, typiquement hollandais], et on discute encore. Après un détour par Starbucks [où Sophia devient Sofia, Maddie – Maddy, Emma (dont le vrai nom est Emilija) – Amelia, et moi – Siana], c’est déjà l’heure de repartir….
Heureusement, on se revoit le 5 novembre à l’occasion du test de language de YFU ! Je peux pas dire que je me réjouis de l’examen, mais ça va être cool de revoir les copines.
Je m’embarque donc pour mes 2h30 de transports publics pour rentrer à la maison, des souvenirs plein la tête, et « J’t’emmene au vent » de Louise Attaque dans mes écouteurs.
Après que Lotte, Fleur, Ferwin et Dean soient venus me chercher à l’arrêt de bus, je découvre deux colis arrivés quand j’étais pas la : un de la part d’Emma [ma cousine, pas celle de Lettonie], avec du chocolat, et des chaufferettes pour les mains, et un de la part de Papa, Steph et les enfants. Du chocolat, du caramel au beurre salé, une peluche, et plein de photos. ?

Un immeeeeeense merci à vous, qui m’avez envoyé des colis pour mon anniversaire. À vous, qui m’avez souhaité Joyeux Anniversaire via FaceTime [spéciale dédicace à Solal, j’espère qu’on lui transmettra], via Skype, Facebook, WhatsApp, pigeon voyageur ou autres. Ça me touche énormément de savoir comment vous pensez à moi depuis la Suisse ! ❤️
Je pense aussi énormément à vous depuis ma campagne hollandaise. J-67 !

 

img_0857

Pannekoek = pancake, donc c’est littéralement la « Rue pancake » [et pas un seul restaurant à pancakes !]

img_0854

De Markthal

img_0852

Les pizzas chez Sophia

img_0847

Ayano et moi

img_0843

Le gros colis de la part de Maman

img_0855

Les Bubble Teas

img_0853

De Markthal

img_0859

Maddie, Sophia, Emma et moi

img_0861

Les maisons cubes

2 mois !

Ce soir je reprend la plume [c’est une image hein, en vrai j’écris depuis mon natel] pour vous raconter un peu ce qu’il s’est passé depuis mon dernier récit ! Spoiler alert : pas grand chose. ?
Hier, j’ai passé le cap des deux mois aux Pays-Bas. Youhou ! Niveau langue, ça va pas mal. Je comprends de plus en plus les cours, les profs. Mes copines, si elles me parlent lentement, je comprends, mais quand elles parlent entre elles je suis larguée ! Aujourd’hui, je suis allée acheter des lacets pour mes chaussures, en parlent uniquement néerlandais. [Évidemment ça pose le décor quand j’entre dans le magasin : « Bonjour ! J’aimerais acheter des… heu… » puis je réalise que je sais pas dire « lacets »]. Je suis super fière d’avoir réussi à me débrouiller, même si ça semble futile, je me rends compte que j’arrive à me faire comprendre !
Aujourd’hui commencent les vacances d’automne, on a une semaine de congé. Mercredi, on va fêter mon anniversaire (peut être en allant à Groningen, une ville dont on m’a recommandé la visite dans le Nord), et jeudi je pars pour Rotterdam [seulement 4 petites heures de transports publics !…]. On fait une petite réunion d’étudiants d’échange, du groupe des copines du WE d’Orientation, chez Sophia [USA], et on en profite pour fêter nos anniversaires respectifs, Sophia le 17, et moi le 19. On dort chez elle jeudi soir, et vendredi on va faire du shopping à Rotterdam, avant de repartir pour les quelques sympathiques 4h de trajet jusqu’à mon «home sweet home» dans la campagne ! Je me réjouis vraiment de revoir mes copines, parce que les copines de l’école ont beau être adorables, c’est pas pareil qu’avec mes camarades d’échange qui ont les mêmes galères que moi au quotidien ?
Et finalement, le denier samedi, Rayan, un petit garçon maroco-parisien de 10 ans, débarque passer ses vacances ici pendant 2 semaines. Jenise et Dean sont sa « famille de vacances » depuis qu’il a 9 mois. Je me réjouis de le rencontrer [on m’en a beaucoup parlé !] mais surtout, surtout, de pouvoir parler français ! ?
Je rentre dans 74 jours. C’est fou comme ça paraît peu… et à la fois énorme.
Dans un autre registre, j’aimerais vous expliquer comme on m’appelle ici ! Vous allez voir, même moi je me reconnais pas des fois.
Jenise, Dean et Lotte, 6 ans : « Sianne/Sianné » [après 2 jours aux Pays Bas j’ai renoncé à prononcer mon nom « à la française ». Ici, ils prononcent le « e » final…]
Fleur, 4 ans : « O-sian » [Océane en fait. J’ai essayé de lui expliquer, de l’appeler « O-fleur » mais rien n’y fait. Océane je suis et Océane je resterai…]
Ferwin, 2 ans : « Ayay » [je soupçonne une forte confusion avec Ayano, mais bon]
Sur ce, il est presque 19h, mes frères et sœurs vont aller au lit, alors je vais aller leur faire des gros becs. Du coup, je vous fais des gros becs aussi ! Bonne soirée, la Suisse. ❤️

Always look on the bright side of life

Il est 21h, c’est l’heure du thé… alors je prends un moment pour écrire un article ici !

Dimanche 25 septembre 2016, 18h, Aigle. Ma petite sœur Estelle point le bout de son nez. Ici, on fête l’anniversaire de Dean [mon papa d’accueil]. Quand je reçois la nouvelle, j’éclate en sanglots dans le salon. Tout le monde me félicite.

Lundi, j’ai l’impression de vivre dans du coton. Je retiens mes larmes pendant l’examen d’économie : je comprends rien, je suis fatiguée, j’ai pas le moral. Je réponds à environ 1/3 des questions, j’ai l’impression de décevoir le prof qui fait lui tant d’efforts pour faire le cours en anglais pour que je puisse suivre. [j’ai reçu ma note aujourd’hui : 7.3/10. je reçois l’examen demain, mais je me demande bien comment il a corrigé mon examen, je m’attendais plutôt à un 3.7…]
J’avais décidé de dire à mes copains d’école que j’allais essayer de parler néerlandais à partir de cette semaine. J’ai pas eu la motivation. Donc déception encore.
Alors oui, je savais que ce serait dur quand le bébé allait arriver… mais le vivre, c’est pas pareil qu’en parler.

Aujourd’hui, jeudi, Estelle a 5 jours. Moi, j’ai toujours pas trop le moral, mais ça devient moins difficile. C’est bientôt octobre, donc mon anniv [et les vacances d’automne !], puis novembre, le test de language de YFU, encore un week-end avec d’autres étudiants d’échange, puis décembre, Sint Klaas, la fin de l’école, Noël, et le retour.
J’ai déjà fait 1/3 de mon séjour ici, et je rentre dans exactement 89 jours !

Alors on baisse pas la tête, on pense fort fort fort à sa famille en Suisse [mais pas trop pour pas pleurer encore], aux copains/copines, et on garde le sourire. La semaine prochaine sera une nouvelle semaine, et mon objectif : parler néerlandais ! L’écrit va déjà bien, la compréhension orale et écrite aussi, alors on se motive.
Et pour citer quelqu’un qui me manque beaucoup : « Always look on the bright side of life ! »

J-100

Bonsoir !

Hier, cela faisait exactement 5 semaines que je suis arrivée ici, et je rentre déjà dans 100 jours ! C’est incroyable comme ça paraît long, et si court à la fois. 100 jours, c’est plus ou moins 3 mois… est-ce que je vais avoir le temps de réaliser mes projets ? apprendre la langue ? découvrir le pays ?

Ces dernières semaines à l’école se sont très bien passées. Je comprends de plus en plus les cours, mes livres, mes copines. Vendredi, j’ai même répondu [juste !] à une question, en néerlandais ! La fierté dans les yeux du prof reflétait bien mon état d’esprit… alors voilà, un petit pas pour la langue, un grand pas pour Sianne !

Ce matin, j’ai pris le bus a 10h direction Zwolle, pour aller voir les copines Emma [Lettonie] et Max [Argentine] à Almere. Une fois à la gare de Zwolle [après 1h de trajet à travers la campagne], je reçois un message d’Emma : « Changement de plan ! On va à Amsterdam ! On se voit là-bas à 13h ? » Je regarde donc quel trajet je dois suivre maintenant, attends 45 minutes ma correspondance direction Amersfoort, changement direction Amsterdam, et après 3h de trajet, here we are !

Le train direction Amersfoort était bondé, notamment de plein de gens en tenue de sport avec un dossard. J’en ai donc conclu qu’il y avait une course aujourd’hui à Amsterdam [je sais, je suis moins bête que j’en ai l’air]. Ainsi que je l’ai appris plus tard en discutent avec mes voisins de train [parisiens ! donc francophones ! après les avoir écoutés parler pendant 10′, j’ai osé les aborder pour leur demander ce que c’était cette course], c’était un parcours de 16km entre Amsterdam et Zaandam, une des courses les plus populaires du pays, avec environ 40’000 coureurs.

J’ai donc retrouvé Max et Emma à la gare, et nous avons marché jusqu’au Vondelpark où nous avons mangé, avant de reprendre la route pour aller se promener dans la ville. Nous avons marché 7km au total 🙂

Max et moi avions comme objectif de nous acheter un sweat-shirt orange, mais avons été forcées d’abandonner. Les [rares] pulls que nous avons trouvés étaient soit pas à notre taille, soit vraiment pas portables, soit beaucoup trop chers. La mort dans l’âme, j’ai finalement acheté un sweat noir, et Max un sweat vert.

Et déjà, il était temps de repartir. Le trajet jusqu’à la maison durant 2h30, je quitte Amsterdam à 17h30. À Zwolle, je change pour prendre le bus, et malgré le fait que j’aie 20 minutes pour faire le changement, j’ai failli louper ma correspondance parce que j’étais dans la lune… Mais je suis quand même arrivée à bon port, et à l’heure dite.

Alors demain, retour à la réalité, et à l’école surtout !

Bonne nuit la Suisse. ♥️

 

Premier "café" de ma vie au Starbucks de la Leidsesplein. Max, Emma et... Cianè ?

Premier « café » de ma vie au Starbucks de la Leidsesplein. Max, Emma et… Cianè ?

 

2ème essai. C'est toujours pas ça, mais on s'approche !

2ème essai. C’est toujours pas ça, mais on s’approche !

 

img_0419

 

 

Premières

image

 

Bonsoir !
Alors, pas mal à raconter ce soir !
Première semaine d’école… et premier week-end en famille.

Mercredi, les cours commençaient pour de vrai. Ce qui signifiait, dans mon esprit : 1. passer la journée à regarder dans le vide sans rien comprendre, 2. se retrouver toujours toute seule, en classe ou pendant la pause, 3. essayer de se faire, petit à petit, des amis. Alors comment dire ? Ça s’est pas vraiment passé comme ça !
Des filles de ma classe m’avaient donné rendez-vous pour aller à l’école ensemble [à vélo bien entendu]. Déjà là, ça met à l’aise ! Tout le monde est vraiment sympa avec moi et pas une fois je ne me suis retrouvée toute seule dans mon coin. On a reçu nos casiers et nos livres [au moins 1, ou 2, par matière. donc BEAUCOUP de livres], et j’ai dû me présenter à tous les profs. Ils savaient tous qu’il y avait une ~nouvelle~, et quand ils venaient me serrer la main, Jasmijn, Evelien ou le reste de la classe s’empressait de leur expliquer que je venais de Suisse et que je ne parlais pas néerlandais, mais par contre très bien français, anglais et allemand ! Donc après m’avoir dit « Ah mais alors tu parles allemand ! -Oui, un peu, mais en fait je viens de la partie francophone… -Ah, Genève !
-Oui, heu… De l’autre côté du lac ! » certains profs me parlent anglais, certains allemand, certains français, et certains néerlandais [avec un taux de réussite plus ou moins élevé]. Si je ne comprends pas, ma voisine m’explique et fait l’exercice avec moi, et en échange je les aide en cours de français, allemand, anglais, et toutes les autres matières où je me débrouille une fois que j’ai compris la consigne [ce qui prend, en général, un temps considérable. ou alors je ne comprends qu’un mot de la question, et je réponds vaguement]. Toutes les filles de ma classe sont vraiment adorables et disposées à m’aider. À midi, on mange toutes ensembles et elles m’ont tout de suite intégrée 🙂
Bon, effectivement, je ne comprends pas grand chose à ce qu’il se passe en cours. Je capte quelques mots par-ci par-là, et je copie les réponses de mes voisines [mais c’est pas de la triche promis juré !] et je progresse doucement.
En cours de français, toute la classe est très impressionnée par le fait que je comprends ce qu’il se passe [pour une fois !].
Ce matin, mon prof d’économie a commencé le cours en disant qu’il allait parler anglais à partir de maintenant [pour que je comprenne le cours]. Il a expliqué qu’il était encore en train de faire ses études et qu’il devrait parler anglais à son école, mais qu’il n’était pas très bon pour l’instant. J’étais tellement touchée qu’il fasse des efforts pour moi ! Je l’ai remercié [je sais que c’est cliché mais c’est comme ça] au bord des larmes. Ça fait du bien de voir que les gens se préoccupent autant de nous. Puis, en biologie, mon prof a expliqué qu’il allait faire le cours en anglais aussi jusqu’à ce que je me débrouille en néerlandais. Merci. Merci merci merci ♥️
Ce week-end, les O’Brien, Ayano et moi sommes allés à Slagharen, un parc d’attraction a une dizaine de minutes en voiture de chez nous. C’était vraiment chouette ! Nous avons fait beaucoup de trucs en famille, avec Lotte [6 ans], et quelques attractions seulement Ayano et moi [voir photo ci-dessous].
Cette journée m’a appris une chose importante sur la météo hollandaise : peu importe le temps qu’il fait en ce moment, d’ici 2 minutes il peut pleuvoir à verse ou faire 25ºC. La journée à consisté à mettre, enlever, remettre, enlever le capuchon, puis le sweat-shirt [du Collège de l’Abbaye, représente depuis les Pays Bas], puis tout remettre en urgence si il se remettait à pleuvoir soudainement. Une journée vraiment sympa, avec beaucoup de glaces à l’italienne.
Sur ce, je vais aller me coucher ! Demain, école de 8h45 à 12h [cours d’anglais, français, puis 2h de gym. journée plutôt tranquille donc] et visite d’une école de danse l’après-midi.
Bonne nuit la Suisse ! ♥️

 

imageimageimageimageimageimageimage