YFU Switzerland

It’s been a long time, right?

I know. I’m to blame. I was really busy.

 

but tonight, I felt like I had to write. To keep track of what happened.

 

Three months ago, I auditioned for being in my high school’s musical, « Guys and Dolls ». Today was our last show and I can’t tell how painful it is to say that it’s over. It really is. I’ve been every single day after school with these people for at least two months of rehearsals. I’ve grown to love every single one of them, and they all mean the world to me and I will miss every one of their smiles dearly. I will walk in my choir director’s room and cry. Because there is no one but me. No costume, no make-up. Just me, and Women’s choir. No singing, no laughters. No one joking about Big Jule. No one goofying around like Nicely and Benny.

My life is going to feel so empty without all of them.

These people don’t know how much they mean to me. They made this year unforgettable with memories that I will bring with me everywhere, every day, every time for the rest of my lifetime. This musical has seen me grow up as an actress, a singer, a person. It has seen me create friendships that will never break and memories that will never stop crossing my mind. And yes. It is just an high school musical.

That’s why tonight I made a decision. I want to try to put in place a theater program back in Switzerland. I have no idea how — neither do I know if it’ll work. But I want everyone to have the chance to live what I lived. To feel what I felt. To stand where I stood. Because hell yes, it was one of the best part of this year without even hesitating on it. I’ve never loved people as quickly as I loved the cast. All of them. With maybe two exceptions.

I want my country to give our kids the same chance. The same right to live through such an amazing and wonderful experience that is musical theatre and theatre in general. Not only outside of school but giving them the chance to discover it as students. I want them to have the chance to live through those friendships. This social experience that can’t be compared to anything else.

I want to make a change.

My theatre teacher gave me the award of the First American Musical and said that even I was going to be missed next year, I was meant to go home and do great things. And I’m going to prove her right.

 

One Month Already

Ok, donc normalement, je voulais écrire ça le jour où ça faisait pile un mois.

 

Euh. J’ai eu la flemme. Désolée.

Mon aventure a donc commencé il y a un mois et des poussières. Et. Je sais pas trop par où commencer. Pourquoi pas raconter mon arrivée ?

Ok. Le jour de mon départ a été un jour intense, plein de larmes – de joie comme de tristesse -, de stress, de fatigue, de rires aussi, et beaucoup beaucoup beaucoup de temps assise. De Zürich à Washington, puis de Washington à Chicago. Je ne parlerai pas des aurevoirs, c’était beaucoup trop douloureux. Ca l’est toujours un peu. Bref. Le voyage s’est en gros plutôt bien déroulé. Pas de problèmes majeurs (valise trop lourde [uhuh], problème avec mon boarding pass parce que mon nom de famille s’écrit de deux manières différentes en français et en allemand.). Mais je suis arrivée à destination toute entière et bien en vie.

Je suis sortie de l’avion pour Milwaukee aux alentours de 9-10h (le décollage et atterrissage étant plus long que le vol en lui-même). J’ai attrapé ma petite valise, posé mon sac dessus, et l’air complètement terrorisée, j’ai pris le chemin de la sortie. J’étais seule. Toute seule au milieu d’un aéroport. J’ai regardé plusieurs fois l’horloge sur mon téléphone et j’avais la désagréable impression d’être en avance et que si j’étais en avance, mes parents d’accueil ne seraient pas là pour me récupérer et tous les scénarios catastrophes se sont bousculés dans ma tête.  Evidemment, mon père d’accueil et ma petite soeur d’accueil étaient bien là, à m’attendre au bout de la sortie. La boule au ventre est revenue quand je les ai vus et j’ai eu une envie atroce de pleurer. Je me suis approchée, timidement, planquée au fond de mon t-shirt YFU et ma jaquette, mon chapeau bien enfoncé sur ma tête. Dad m’a prise dans ses bras en me souhaitant la bienvenue. Je n’ai probablement pas dit un mot avant une bonne dizaine de minutes. Ma mère d’accueil, elle, travaillait donc j’allais la rencontrer plus tard. Nous sommes descendus pour aller chercher ma valise, qui, surprise, n’était pas au rendez-vous. Nous avons décidé de poser mes bagages à main dans la voiture en premier et ensuite, nous nous sommes rendus au guichet. Ma valise était bien à Milwaukee. Pas au bon moment mais elle y était. Elle m’a attendu toute la nuit. Bref, nous l’avons récupéré et nous sommes rentrés et j’ai découvert avec plaisir ma nouvelle maison. Nous avons attendus Mom qui est arrivée après le lunch, aux alentours de 14h. J’étais terriblement intimidée, j’avais peur de ne pas être à la hauteur et je ne cessais de tripoter avec anxiété mes manches, peu assurée dans mon anglais que je trouvais précaire. Puis nous sommes sortis, nous avons marché jusqu’au lac. J’ai eu l’impression de voir la mer, au bord du lac Michigan. Parce qu’on voit pas l’autre côté. Juste de l’eau à perte de vue. Et ça. C’est chouette. Mon sang portugais adore. Ma première nuit s’est également bien passée. Les lits américains sont, à mon sens, super confortables. Dans les jours qui suivirent (je suis arrivée un Jeudi), nous avons eu un Pre-arrival Meeting YFU (too bad, je suis déjà arrivée), nous sommes passés à mon High school pour aller chercher mon ID et mon horaire.
Moquez-vous, j’ai pris français.

Bref. Mes premiers jours ont été parfaits, je n’ai eu strictement aucun problème. J’étais terrorisée pour mon premier jour d’école. J’avais peur de manger toute seule, et de ne pas me faire d’amis. Et bien, figurez-vous que j’ai fini avec une bande d’amis le premier jour. Si vous êtes un futur étudiant, et qu’on vous dit « vous vous ferez pas d’amis le premier jour », c’est pas faux, mais l’inverse peut aussi arriver. Je suis la seule étudiante d’échange à RRHS, alors forcément, j’ai été l’objet de l’attention de tout le monde pendant une ou deux semaines. Encore aujourd’hui, quand je me présente, les gens me regardent, sourient et « Haaa, you’re the Swiss girl, I heard about you! ». C’est très très drôle. J’ai connu beaucoup de gens grâce à ça (et je vais avoir ma tronche dans le journal de l’école) et les petits étudiants en français adorent m’entendre parler cette langue si compliquée… fluidement. OH MY GOD, YOU SPEAK FRENCH, LIKE, FLUENTLY.

Yeah.

You speak English fluently too.

Mon école est géniale. J’aime beaucoup Reagan. J’aime beaucoup mes cours et tous mes profs et apparemment, eux aussi m’aiment beaucoup (c.f. conferences, je suis venue seulement pour me faire complimenter, c’est si beau). Je n’avais pas de téléphone avant le week-end passé et du coup, bah… je passe mon temps à sms-er des gens. J’ai pas beaucoup de contact. Mais je parle beaucoup avec tous. Mes week-ends ont été principalement constitués de sorties en famille pour l’instant, je suis trop timide pour demander à sortir. Mais j’y travaille.

Non. Franchement, je vais bien, tout va bien. Je suis un peu peoplefromhomesick. Non parce que la Suisse me manque pas. Les GENS me manquent. Mais ça va. Je me sens mieux. J’ai skypé avec mon meilleur ami et je me sens mieux. J’ai pu vider mon sac. Alors ça va mieux.

J’vous laisse, je vais skyper à nouveau avec lui dans pas longtemps et je dois me préparer pour… apparemment un match ce soir. Aucune idée. Bref. Bye !

Smooooches from the US,

Fiona.

Day-10

Bonsoir!

Nous sommes désormais à 10 jours de mon départ. Les choses s’accélèrent grandement.  J’ai parlé avec ma famille d’accueil hier.

J’ai aussi reçu mes billets d’avion et je sais désormais exactement mon trajet jusqu’à mon nouveau chez moi. Je passerai une nuit à Chicago et le lendemain matin, zhou, Milwaukee !

Je stresse beaucoup à cause de l’avion. Je ne suis pas franchement rassurée par l’avion en lui-même et je dois avouer que passer 9h15 dedans d’un coup ne me rassure pas forcément. Les aurevoirs m’inquiètent aussi beaucoup. Je suis un gros bébé quand il s’agit de quitter les gens que j’aime et je risque de pleurer pendant des heures. Ca devrait se calmer au bout d’un moment mais bon, commencer un voyage sur des larmes, c’est pas forcément génial. Mais je suis réaliste, je sais pertinemment que cela arrivera. Le tout est de le surmonter.

Dimanche, j’aurai aussi droit à une « Goodbye Party » avec des membres de ma famille, des amis de ma famille, et mes propres amis. Ma meilleure amie et une autre amie nous accompagnent à Zürich. (Big up Léa et Célia!) J’espère que les au revoirs se passeront bien et que je ne pleurerai pas trop au milieu de tous leurs sourires!

Je commence également à rassembler mes affaires pour ma valise et à penser aux cadeaux à apporter à ma famille d’accueil. Je fais développer quelques photos à emporter avec moi et quelques dessins que j’ai reçu. Je prépare une boîte à souvenirs et une boîte à mots. La boîte à mots, je pense que certains connaissent, ça consiste à demander à des amis de vous écrire un mot que vous mettrez dans votre boîte à mots et à chaque fois que ça va pas, ou que vous avez un coup de barre, vous tirez un mot et ce petit mot vous remontera le moral. Le danger est que ça vous rende nostalgique de la maison, mais je ne me fais pas de souci vu mes  amis (qui sont tous à fond derrière moi). J’aurai de toute façon l’occasion de skyper avec eux tous, étant donné que j’arrive le jeudi 15 et que d’après mes parents d’accueil, c’est mieux que je commence l’école la semaine suivante histoire de récupérer du décalage horaire et de toutes les émotions du voyage.

Voilà, c’est à peu près tout ce qui se passe dans ma petite vie ici. Elle sera bientôt bousculée par un avion qui m’embarquera par-delà l’océan Atlantique.

Tout se passera bien. Bon courage à tous ceux qui partent ou sont sur le point de partir, attendent une famille d’accueil ou reviennent de leur aventure!

I’m going to discover what a dream looks like.

Bonjour à tous!

Je m’appelle Fiona, j’ai fêté mes 16 printemps le 20 Mai 2013 et je me prépare à partir pour les États-Unis dans un peu plus d’un mois. Si j’ai choisi les US pour mon année d’échange, ce n’est pas seulement à cause de l’anglais (même si ça aide, faut l’avouer… et c’est l’une de mes langues favorites!) mais aussi à cause de tout ce que j’ai pu lire et apprendre à propos de ce pays qui me fait rêver depuis longtemps désormais.

Si j’ai décidé de faire  partie des bloggeurs YFU, c’est parce que j’ai envie de faire partager ce que je vais vivre avec de futurs (ou ex) étudiants d’échange et que cela leur donne autant envie qu’à moi de partir vers l’inconnu pour découvrir autre chose que la vie que l’on mène ici en Suisse. En parlant de Suisse, j’habite en Valais central, entre Sierre et Sion et je vais déménager pour 10 mois à 7035,4 kilomètres de chez moi, à Milwaukee dans l’État du Wisconsin, sur la rive gauche du lac Michigan. J’ai effectivement déjà ma famille d’accueil depuis un petit moment déjà! J’ai déjà skypé avec eux deux fois et nous allons à nouveau parler avant mon départ. C’est un couple avec un bébé (une petite fille qui va avoir un an quand j’arriverai), des gens absolument adorables et très ouverts!

fiona photo 2

J’ai aussi choisi de faire ce blog en français. Peut-être qu’au fur et à mesure de mon année, je préférerai l’écrire en anglais, je n’en sais strictement rien. Mais pour l’instant, il restera en français.

Bon, commençons quand même par une petite présentation, histoire que vous sachiez à qui vous avez affaire!
Plus haut, c’est une photo de moi prise à Paris samedi passé. (Non, je suis pas rousse, c’est le soleil)
Je suis une fille plutôt énergique et un peu (beaucoup) souriante. Je souris et je ris beaucoup, beaucoup, et je ne considère pas forcément ça comme une qualité (on dirait que je prends rien au sérieux!). Je suis timide quand je suis entourée d’inconnus mais j’essaie rapidement de me dé-tétaniser et d’être un peu plus assurée. Je parle é-nor-mé-ment, je m’en excuse auprès des gens qui me supportent! Je dis beaucoup d’âneries constamment. Mais je sais aussi prendre les choses au sérieux et non plus à la rigolade.
Je suis une grande fan de musique. J’adore chanter et j’écoute constamment de la musique (qui passe du classique au métal, oups). Je pourrai chanter toute la journée si je le pouvais. Je ne chante pas particulièrement bien à mon humble avis mais honnêtement ? Je m’en fiche! Chantons tous, c’est trop cool, yeah.
Je suis également une grande rêveuse, une grande lectrice et j’aime beaucoup les séries (moins les films, mais j’refuse jamais un film!). Je suis notamment une énorme fan de la série Sherlock (sur BBC) et Hannibal (sur NBC) dont j’attends avec impatience les prochaines saisons. Coup de bol, mon père et ma mère d’accueil sont fans de Doctor Who (encore sur BBC)! J’aime aussi les mangas/animes, que je regarde moins en ce moment.
J’adore l’art, je dessine et je peins notamment et comme je considère l’écriture comme un art, j’écris aussi. C’est d’ailleurs pour ça que cette première entrée sur ce blog s’éternise, héhé.

Vous savez désormais à quel type de personne vous aurez affaire sur ce blog. (promis, j’mords pas!) Je posterai sûrement avant mon départ, avec plusieurs explications de mes préparatifs (autant du type « officiel » ou carrément pas) à mon décollage pour les États-Unis.

Alors, voilà, see you soon, guys!