YFU Switzerland

Chuuuuut

 

Cde

 

 

 

Après le plaisir que nous avons eu à Encarnacion avec les autres étudiants d’échanges nous en avons programmé un autre ! La dernière fois au sud du Paraguay et cette fois c’était à L’est comme le dit le nom de la ville : Ciudad Del Este. Un volontaire du Danemark, qui lui aussi est venu une année au Paraguay, était chargé de ce petit trip. Pour bien commencer mon camp personne de mon entourage ne pouvait m’amener au rendez-vous… le taxi c’est « cher », le bus avec une valise c’est vraiment pratique et il faut surtout savoir le quel prendre et reconnaître le bon endroit où sortir. Après quelques recherches une volontaire s’est arrangée pour m’y accompagner. Les chipitas parée dans le sac pour en distribuer dans le bus. Après 6 heures de bus nous voilà à la frontière avec le Brésil, c’est impressionnant la proximité des pays limitrophes. Le vendredi était un jour férié, je pense que rares sont les personnes qui ont vu le microcentro de Ciudad Del Este autant vide, une vraie ville fantôme. Nous avons soupé de la pizza puis retour à l’hôtel. Le lendemain, le matin nous nous sommes dirigé à une chute d’eau « salto Monday ». Elle ne peut pas rivaliser avec les fameuses chutes d’Iguazu mais ca valait le détour. L’après-midi nous sommes allé à Itaipu, la plus grande centrale hydraulique du monde. L’entreprise se trouve sur la frontière entre le Brésil et le Paraguay. Le petit gag c’est de se trouver dans un des pays propriétaire cette énorme centrale électrique et que toutes les semaines il y a des coupures de courant… Après un bon moment de libre nous sommes retournés à Itaipu pour voir le show de lumière. C’était ridicule, on s’attendait à un SHOW et au final ils allument juste 2-3 lumières et on est reparti. Le dimanche je me réveille et j’entends le bruit de la pluie dehors… La pluie au Paraguay peut être forte mais courte mais il arrive aussi qu’elle dure deux trois jours. Manque de bol, il a plus toute la journée. Nous avons acheté ces pèlerines qui sont toujours trop cher pour un simple bout de plastiques. Puis la bande de sacs plastiques a affronté la pluie pour voir les chutes d’Iguazu du côté Breilien. C’était juste un cadre magique malgré le temps. Le soir lorsque nous sommes rentré ce fût un plaisir de se doucher à l’eau chaude. Le lundi c’était déjà le jour de rentrer. A partir de ce lundi il me restait exactement une semaine avant de recommencer les cours. Rien de mieux pour terminer ses vacances !_MG_0897