YFU Switzerland

Hé, les amis!

Köping, le 6 février 2013

J’ai une bonne nouvelle: je suis toujours en vie!

J’ai une autre bonne nouvelle: JE VAIS BIEN!
Je me suis pas fait dévorer par un ours ni par un élan (bon, pour ces derniers c’est pas très probable vu qu’ils sont herbivores) et je n’ai pas subit le même sort qu’Hibernatus non plus malgré la météo qui s’amuse à nous faire des petites feintes en passant sans cesse de -20°C à -2°C (et inversement)!

Pas de souci à se faire, donc.

 

Plus sérieusement, vous vous demandez sûrement ce qui m’est arrivé depuis la dernière fois que j’ai écrit (il y a trèèès longtemps, je sais. Excusez-moi!).

Vous allez être déçus: j’ai rien à vous raconter. Enfin, rien de particulier en tout cas.

Bien sûr, je pourrais vous parler de comment j’ai passé Noël et nouvel an, puisque je ne l’ai pas encore fait, mais ça paraît déjà tellement loin (et ça l’est), ça ferait un peu bizarre… non?

Je pourrais aussi vous raconter un peu ma vie, vous dire:

· Que mon horaire a complètement changé au semestre, après les vacances de Noël.
· Que j’ai maintenant des cours de santé et de religion.
· Que mercredi passé mon groupe d’ensemble et moi nous sommes ridiculisés devant toute la classe en interprétant une chanson que nous ne savions pas jouer. (Det var väldigt pinsamt.)
· Mais que malgré tout je fais des progrès en chant et en guitare.
· Que dans mon école, il y a une nouvelle étudiante d’échange qui est arrivée d’Australie il y a 2 semaines.
· Que je suis pourtant incapable de communiquer avec elle parce que si j’essaie de parler anglais, je parle en suédois. (Ce qui est bien, par contre, c’est que si j’essaie de parler en suédois, je parle en suédois aussi 😛 )

 

Enfin bref, donc comme la moitié de l’année est (déjà!) passée, je pensais plutôt faire une sorte de bilan pour que vous sachiez où j’en suis.

A commencer par la question que tout le monde se pose: comment ça se passe avec le suédois?

Quand les gens parlent, je comprends presque tout. Du moment que ça part pas sur des sujets avec du vocabulaire trop spécifique, en tout cas (parce que je n’ai pas encore des tonnes de vocabulaire non plus). Mais bien sûr, je n’ai pas de problème avec tout le vocabulaire qui tourne autour de la musique, puisque c’est ce que je fais tous les jours à l’école.

Je comprends aussi ce que je lis, en général. Je lis régulièrement le journal, et aussi des livres en suédois. En ce moment, des nouvelles avec l’école et de la littérature pour ados de mon côté (je suis pas trop fan du genre en général, mais comme c’est plus pour la détente, je préfère avoir un livre avec du vocabulaire un peu plus facile).

D’après les suédois, je parle bien aussi. On m’a dit plusieurs fois que j’ai une bonne prononciation, ce qui fait toujours plaisir à entendre, d’autant plus que les sons bizarres et “imprononçables”, c’est pas ce qui manque en suédois!
Ceci dit, fidèle à moi-même, je m’en demande beaucoup et je ne suis pas toujours satisfaite de mon niveau. Et je sais que je le ne serai vraiment que quand je parlerai couramment. Je sais, c’est exigeant. Mais j’ai de l’ambition, que voulez-vous? Quoiqu’il en soit, ceci m’a valu quelques baisses de moral (qui l’aurait cru?), mais c’est aussi ça qui me motive à me donner de la peine pour arriver à mon but!

Quant à l’écriture, évidemment c’est plus difficile (comme quand on apprend n’importe quelle langue étrangère). Mais avec un peu de temps et l’aide de quelques dictionnaires je m’en sors pas trop mal pour faire mes devoirs!

Ensuite, ma famille d’accueil.

Pas grand chose à dire si ce n’est que nous nous entendons toujours bien. Après, pour ce qui est de les considérer comme ma famille, c’est pas encore ça, mais bon, c’est normal que ça prennent du temps. Et j’ai encore 5 mois pour me rapprocher d’eux!

Et l’école?

Je m’y plais aussi beaucoup. Je suis toujours autant contente d’avoir décidé de faire le programme musique, mes cours sont vraiment bien. Je me suis aussi fait pleins d’amis, notamment dans ma classe qui est vraiment sympa.
Par contre, je dois dire que parfois j’aimerais bien avoir un horaire “à la suisse” quand même: une leçon qui tombe, ici, ça peut vouloir dire 3h d’attente avant la leçon suivante, ce qui est assez pénible.

Enfin, pour ce qui est de mes loisirs:

Tous les mardis soir, j’ai vais chanter dans une chorale de gospel avec Marianne. J’adore ça: non seulement c’est super de chanter, mais en plus tous sont vraiment gentils, Lina (la directrice) y compris. Il y a même une femme qui m’a proposé de me coudre une robe pour le bal de mon école!

Et comme c’est l’année des nouvelles expériences, j’ai décidé de commencer un sport que j’avais toujours voulu essayer: l’escrime. Bon, je perds tout le temps, ce qui me vaut parfois quelques bleus malgré la veste de protection, mais c’est quand même bien amusant! 🙂

 

Voili-voilà, je crois qu’il n’y a plus grand chose à dire pour le moment donc je vais “publisher” tout ça!
À bientôt les petits suisses (et autres inconnus)! 😀

Ha det bra!

Claire

PS: Si vous voulez me faire plaisir, laissez un petit commentaire!
Ça fait toujours plaisir de savoir qu’on est lu par quelqu’un d’autre que sa maman (un bec en passant!), et puis ça motive à écrire plus souvent, aussi!