YFU Switzerland

Skolan

Köping, le 9 octobre 2012

Hej!

Tout d’abord, j’aimerais préciser que j’ai décidé d’écrire ce post pour vous décrire mon quotidien, pas parce que j’ai vécu un événement exceptionnel qui mérite d’être partagé au monde entier par l’intermédiaire d’internet, donc attendez-vous pas à ce que ce soit super intéressant. C’est juste que tellement de monde me demande comment ça va en Suède, et à chaque fois, soit je dis que tout va bien et je donne aucun détail (ce qui peut être frustrant pour la personne avec qui je parle), soit je donne tous les détails de ce qui est différent de ma vie en Suisse, ce qui est assez pénible pour moi (parce que ça fait pas mal de choses, quand même)!

Donc je me suis dit que je pourrais vous décrire ma vie quotidienne, notamment mon école, qui est assez différente de ce qu’on connaît en Suisse. (J’aurais des tas d’autres choses à vous raconter, bien sûr, mais comme j’ai une fâcheuse tendance à écrire bien plus que nécessaire, je vais essayer de me limiter un minimum aujourd’hui.)

Alors tout d’abord, il faut que vous sachiez qu’en Suède, il n’y a pas plusieurs sortes d’écoles après les 9 ans obligatoires. Et il n’y a pas non plus un système d’options comme nous avons en Suisse. A la place, il y a ce qu’on appelle des programmes. Mais d’après ce que j’ai pu comprendre, il y a beaucoup de sortes de programmes dans toute la Suède. Et chaque école propose plusieurs programmes (pas tous), parmi lesquels les élèves peuvent choisir. Mon école est donc à la fois un lycée/collège/gymnase normal qui prépare à l’université (avec un programme sciences humaines, un programme sciences naturelles, et probablement d’autres programmes plus spécifiques dont j’ignore l’existence), et une école professionnelle (école d’infirmières, école d’hôtellerie, école technique, et que sais-je-encore).

Et parmi tout cela, il y a le Estetiska programmet. Mon programme. C’est le programme artistique, au sein duquel il y a deux “spécialisations”: esthétique et médias (dessin, sculpture, photographie, …) et musique. Je suis dans ce dernier, ce qui fait que j’ai presque que des leçons de musique (8 heures par semaine): leçons personnelles de chant et de guitare (le chant étant mon premier instrument, ma leçon dure 40 min. et celle de guitare 20 min.), gehörs- och musiklära (solfège et entraînement à écrire les mélodies et rythmes que l’on entend), ensemble (jouer des chansons par petits groupes), sceniskt musikprojekt (création d’un spectacle pour la fin de l’année), et chorale.

A côté de ça, j’ai une leçon qui s’appelle art contemporain, qui est un peu un mélange entre théorie et pratique. Par exemple, nous avons passé quelques leçons à parler de la différence entre le plagiat et le fait de s’inspirer ou de faire hommage à un artiste, et ensuite nous avons dû soit  faire une reprise d’une chanson, soit re-filmer un extrait de film (ou analyser un film et son remake), soit redessiner/peindre un tableau ou une image connue. J’ai décidé de faire une reprise de Sweet Dreams de Eurythmics avec deux personnes de ma classe, et nous avons dû montrer ce que nous avons fait en live au reste de la classe (c’était pas aussi bien que quand on répétait, mais c’est pas grave)!

J’ai aussi de l’art (dessin/peinture/…) une fois par semaine, samhällskunskap (connaissance de la société, ou instruction civique en français) et enfin, du suédois. Pour cette leçon, je suis avec les immigrés et non avec ma classe, donc même si la plupart parlent déjà suédois sans trop de problèmes, c’est plus à mon niveau et j’arrive à suivre ce qui se passe (de mieux en mieux). Nous lisons en ce moment Mio, min Mio, de Astrid Lindgren, l’auteur de Pippi Långstrump (Fifi Brind’acier). C’est un livre pour enfant, donc le vocabulaire n’est pas trop difficile et je comprends assez bien sans devoir utiliser le dictionnaire tous les deux mots, ce qui est vraiment pas mal!
A propos du suédois, j’ai pas l’impression de progresser des masses au quotidien, mais quand j’y réfléchis, je sais que c’est le cas (dire que j’arrive à comprendre les gens quand ils me parlent alors qu’il y a moins de 2 mois tout était du charabia et que j’ai “rien fait” pour faire des progrès en suédois, c’est fou!). Bon, j’ai encore de la peine à m’exprimer, par contre, mais je sais que ça viendra, et même si il y a eu un petit moment pendant lequel je me frustrée de pas pouvoir communiquer, c’est passé, et maintenant je suis contente et fière de pouvoir constater où je suis arrivée en si peu de temps et je suis plus confiante en moi (les compliments des suédois qui me disent que je parle bien ça aide!)

Voilà pour mes cours. Mais il y a encore plein de choses à dire à propos de mon école (je vais essayer de faire court, promis!): par exemple les élèves plus jeunes que moi ont tous reçu un mac au début de l’année ou de l’année passée, et ils se baladent avec pendant les pauses. Et il y a le wifi (ça c’est vraiment génial, je dois dire) et facebook n’est pas bloqué donc ils peuvent aller dessus pendant les cours!
Et aussi, l’horaire ne se présente pas du tout comme chez nous: il n’y a pas de “grille” horaire ou toutes les leçons durent 45 minutes, et nous avons tous nos pauses en même temps. Ici, chaque leçon a une durée différente, et les pauses aussi: je mange en général vers 11h10 (plutôt que 12h30, ça me change!) et une fois par semaine, j’ai une pause qui dure 3 heures à midi, et comme ici on reçois le repas gratuitement à l’école, en général les élèves ne rentrent pas chez eux même pendant les longues pauses, donc en gros je reste 3 heures à l’école sans rien faire (ou plutôt à m’occuper comme je peux).

Sinon, je vais quand même finir par parler (un tout petit peu) de ce que je fais de mon temps libre pour ceux que ça intéresse: je fais partie d’une chorale avec Marianne (ma mère d’accueil, vous vous souvenez?) un soir par semaine. Et j’ai essayé l’escrime, aussi, et ça m’a bien plu, donc je vais probablement continuer (les termes tous en français, avec l’accent suédois, j’aime bien! :P)

Voilà voilà, j’ai finis mon roman (encore plus long que la dernière fois), merci d’avoir eu le courage de me lire jusqu’au bout! 🙂

Hej då!

Claire

PS: Si vous avez des questions à me poser (à propos de mon école ou autre chose), n’hésitez pas, les commentaires sont aussi là pour ça! 🙂