YFU Switzerland

Archiv für Kategorie 50 Years YFU Switzerland

Johan

johan_smileQui es-tu?
Je m’appelle Johan (chez YFU tout le monde m’appelle Joe), j’ai 23 ans et je suis allé aux Etats-Unis, en Illinois en 2010-2011 au Community College.

Quel est ton travail au sein de YFU ?
Je suis actuellement stagiaire au bureau romand à 60% depuis août 2012. Dans mes tâches, j’ai comme responsabilités de « combler » les postes où il n’y a actuellement pas de volontaires ayant des responsabilités dans certaines régions de la Suisse Romande. Je m’occupe des trois grands domaines dans ces régions qui sont : « Responsable régional pour les étudiants qui partent, les étudiants qui sont en Suisse Romande, et pour les volontaires ».

Mes tâches dans ces différents domaines sont très diverses. Concernant les étudiants qui partent, il y a tout un travail de promotion, de présentation dans les écoles (school campaign). Ensuite s’occuper d’organiser les interviews et du processus d’inscription.

Pour ce qui est des responsabilités pour les étudiants en Suisse Romande, je peux m’appuyer sur les supers volontaires qui sont personnes de contact pour ces étudiants. Je m’occupe surtout de la récolte d’informations et ensuite de prises de décisions. Il s’agit de s’assurer qu’ils ont un soutien tout au long de l’année. En deuxième partie d’année, c’est la période de recherche de familles d’accueil pour la volée suivante. Rendre visite aux familles intéressées et partager nos attentes les uns envers les autres, et trouver une famille qui correspond au mieux aux centres d’intérêts de l’étudiant et vice-versa.

Les volontaires, domaine le plus passionnant et qui m’intéresse le plus. Il s’agit principalement de trouver la bonne personne pour le bon job. Faire en sorte que les bénévoles motivés soient formés et aient assez de soutien pour exécuter leurs tâches. Mais avant de leur donner ces tâches et formation, il faut faire en sorte de les motiver. C’est aussi, dans le cadre de YFU, une famille qui s’agrandit, des amitiés qui se créent et des rencontres inoubliables.

En dehors de mon travail de stagiaire, mais toujours pour YFU, je suis aussi responsable des remboursements des frais des volontaires pour toute la Romandie. Ceci me prend quelques heures par trimestre, et depuis le mois de juin 2013, je fais partie des NEC (National Event Coordinators). C’est une équipe de volontaires qui est responsable de l’organisation des camps nationaux, pour les étudiants qui partent (Weekend d’orientation et Re-Entry), ceux qui sont en Suisse (Post Arrival Orientation, Ski Camp et Pre-Return Orientation) et pour les volontaires (Fall et Spring Workshop).

Pourquoi travailles-tu pour YFU ? Quelle(s) est/sont ta/tes motivations ?
Quand j’ai commencé en tant que volontaire en septembre 2011, ma première motivation était de pouvoir transmettre mon expérience d’étudiant d’échange fraichement rentré aux étudiants qui allaient partir ou qui avaient besoin de support en Suisse. C’est pourquoi mon premier job était personne de contact d’une étudiante.

Une autre motivation était, et est toujours, de rencontrer des jeunes, de motiver et d’essayer de faire en sorte que YFU en Suisse romande fonctionne de mieux en mieux. Je voulais aussi aider une organisation qui m’a permis de partir grâce à une bourse.

Ce qui fait que je suis bénévole depuis près de deux ans et demi, est le fait que le travail n’est jamais le même d’une année à l’autre, il est autant différent que les personnes venant en Suisse et de celles avec qui je travaille.

Quelle est la chose la plus mémorable qui t’es arrivée en travaillant pour YFU ?
Probablement mon anniversaire surprise organisé par des volontaires cette année.

Quels genre de travail serait possible de faire en Romandie pour commencer à être volontaire pour YFU ? Qui devraient-ils contacter s’ils sont intéressés ?
Comme les régions de Neuchâtel, Genève, Vaud et Valais sont relativement petites, il y a vraiment des jobs dans tous les domaines, que ça soit dans la promotion, dans le support ou dans la recherche de familles il y a de quoi faire. Evidemment ceci peut paraître un peu vague, mais vous pouvez soit me contacter jusqu’au 31 janvier 2014, ou à partir du mois de juillet 2014 (johan@yfu.ch). Les bureaux romand et Suisse sont aussi prêts à répondre à toutes les questions relatives au volontariat (info@yfu.ch ou romandie@yfu.ch)

Pourquoi être volontaire pour YFU?
Pour les étudiants qui reviennent d’une aventure à l’étranger, c’est un excellent moyen de «prolonger» l’expérience. De pouvoir transmettre les joies, mais aussi les difficultés rencontrées personnellement.

C’est aussi une occasion unique d’avoir des responsabilités et rapidement. Par exemple être responsable de la promotion pour tout le canton de Vaud, etc. Evidemment pour ça, des formations continues sont offertes. Et donc d’avoir ce genre d’expérience professionnelle fait toujours bonne figure dans un CV.

En conclusion, YFU m’a donné la possibilité de vivre une expérience unique, et grâce à elle je vais en vivre encore une autre en Amérique du Sud en faisant un stage au bureau national en Equateur.

Risalamande (oder “Ris a la mande”)

von www.risalamande.com

Risalamande (oder “ris a la mande”) ist ein traditionelles dänisches Reisdessert basierend auf Reis, Rahm und Mandeln serviert mit heisser Kirschensauce. Risalamande gibt es typischerweise an Weihnachten, Dessertliebhaber geniessen es aber das ganze Jahr durch.

 

  • 1/2 Liter Milch
  • 3/4 dl Reis
  • 25 Gramm Mandeln
  • 1 Esslöffel Zucker
  • Vanille Zucker
  • 2 Teelöffel Kartoffelstärke
  • 2 dl Rahm
  • 4 dl Kirschensaft
  • 1/2 dl eingelegte Kirschen ohne Kernen

Rezeptanleitung
Zuerst musst du den Reispudding zubereiten:
1. Fülle die Milch in eine kleine Pfanne und erhitze sie langsam
2. Füge den Reis unter ständigem rühren hinzu
3. Lass es während 45 Minuten leicht kochen und rühre immer wieder mal
4. Lass den Pudding abkühlen

Als zweites geht es an die Kirschen Sauce
1. Koche den Kirschensaft auf
2. Misch die Kartoffelstärke mit ein wenig kaltem Wasser
3. Nimm den Kirschensaft von der heissen Platte und füge den Kartoffelstärke-Mix hinzu
4. Füge die eingelegten Kirschen hinzu

Zuletzt wird das ganze zu Risalamande:
1. Wasch die Mandeln und schneid sie in mittelgrosse Stücke
2. Mische den Reis Pudding mit den Mandeln
3. Schlag den Rahm und mische in vorsichtig unter den Reispudding

Jetzt ist das Risalamande und die Kirschensauce fertig … hinsetzen und geniessen!

 

Neugierig auf die dänische Küche? Während einem Austauschjahr in Dänemark lernst du viele dänischen Köstlichkeiten und Traditionen kennen.

 

Willkommen in der Schweiz!

Erwartungsvoll und ein bisschen nervös warteten unsere Gastfamilien am vergangenen Samstag auf die Ankunft der Austauschschüler. Die Nervosität verflog aber schnell als sich die Schiebetüren im Ankunftsbereich öffneten und ihnen ihre neuen Familienmitglieder entgegen lächelten.

Wir heissen alle AustauschschülerInnen ganz herzlich willkommen und wünschen euch viel Glück und viele schöne gemeinsame Momente.

Fotos: Judith Büeler, Michael Thysen

 

un peu d’emotion a partager avec vous

Première Lettre de ma représentante YFU

Le 19 août 1982, je m’envole pour passer une année d’échange en Floride. Je viens de fêter mes 16 ans. Je m’en souviens comme si c’était hier!

Le voyage a été long ma nouvelle famille (Kathy, la maman, Wilbur, le papa et Jerald mon nouveau frère m’attendent à l’aéroport). L’année chez eux se déroule bien, avec ses hauts et ses bas. Ils s’occupent de moi comme de leur propre fille. Mom (car c’est ainsi que j’ai fini par l’appeler) est ma confidente. Je ne comprends Wilbur, mon papa d’accueil, que vers la fin de mon séjour (il a l’accent du Sud!).

Ma relation avec mon frère d’accueil est différente de celle que j’entretenais avec mon frère et ma sœur en Suisse, il est en pleine adolescence, mais il est gentil avec moi. Je passe une année exceptionnelle dans cette famille sans beaucoup de moyens financiers mais pleine d’amour! La maison se trouve au milieu d’une forêt, loin de tout! Nous avons un chien et des chats.

Je repars en juin 1983 (je ne me sou viens pas de la date précise!), avec 12 kilos en plus mais un bon bagage pour la vie en me promettant de retourner l’été suivant. De 1983 à 1984, j’écris énormément de lettres à ma maman américaine, ma vie de là-bas me manque. En été 1984, je retourne pour 2 mois en Floride, j’y retrouve ma famille et quelques amis.

Première photo de ma famille Américaine à mon arrivée Kathy Wilbur Jerald

J’achève mes études à l’Ecole de Commerce de Neuchâtel en 1986, je pars chez mon ami Pablo (étudiant d’échange de Bogotà, en Colombie que j’ai rencontré dans ma High School en Floride). Je suis accueillie pendant 4 mois. Je me suis mariée en 1990, nous avons 3 enfants (Johan 1990, Rachel 1993 et Paul 1997). La vie n’est pas toujours facile: petits accidents, petits soucis de travail, d’argent etc….

Homecoming

Avec ma famille d’accueil, nous nous écrivons de temps à autre… pour Noël et un anniversaire, de brèves nouvelles. En 2005, mon frère américain, qui s’est expatrié aux Emirats Arabes Unis fait escale en Suisse et vient nous présenter sa famille. En 2006, ce sont mes parents américains qui viennent passer quelques jours chez nous. Mon papa américain me donne $100 et me dit que ce sera pour ma prochaine visite chez eux!!!

En élevant les enfants, je leur parle souvent de “cette année exceptionnelle”. Les grands-parents aidant pour les petites épargnes des enfants en silence, Johan se décide à partir pour une année de Collège aux USA et Rachel pour une année de High School. En été 2010, ils s’envolent à 3 jours d’intervalle, en finançant la moitié de leur année eux-mêmes!

Nous profitons d’accueillir Léon (étudiant d’échange YFU d’Allemagne). En 2011, Johan et Rachel reviennent et c’est Camila, (étudiante d’échange du Mexique) qui vient agrandir notre famille! Paul, après avoir vécu et observé les différentes expériences de chacun s’envolera cet été pour le Texas. Le décès de mon papa en mai 2012 me fait beaucoup réfléchir. Au début de l’année, je réserve des billets d’avion pour la Floride et demande à faire un petit Skype avec ma maman américaine.

Retrouvailles avec ma famille après 31 ans Wilbur Me Jerald and Kathy

 

Nous sommes accueillis à l’aéroport de Gainesville en Floride (avec mon mari et ma maman) le 6 mai 2013 par un “Welcome Home Coco!” des plus émouvants. Nous passons 2 merveilleuses semaines ensemble. Jerald, mon frère américain est là avec sa famille, il y a un chien, 3 chats et des poules… J’ai parfois l’impression d’avoir repris là où on s’est arrêté, avec un peu de maturité en plus qui me permet de mieux les comprendre encore.

Je souhaite à chaque jeune sur le point de s’envoler pour cette école de vie de faire de son mieux afin de nouer de beaux liens.

“It’s not right, it’s not wrong, it’s just different!!!!!”

Corinne
YFU exchange student 1982-1983

Deutschkurs Aarau: “Das Austauschjahr hat (leider) ein Ende, nur die Wurst hat zwei ! “

Am Samstag 8. Juni 2013 traf sich eine kleine Auswahl der Deutschkursgruppe Aarau am gleichnamigen Bahnhof. Für die letzte Lektion des Deutschkurses stand nämlich eine kleine Wanderung entlang der Aare (auf dem Aareuferweg) mit anschliessendem Picknick auf dem Programm. Nach zahlreichen trostlosen Wochenenden, die immer noch an den langen Winter erinnerten, zeigte sich das Wetter endlich von seiner besten Seite und so wie wir es eigentlich schon längst gewünscht hätten.

Auf der Strecke wurden nochmals schöne Erinnerungen und Erlebnisse ausgetauscht, Pläne für die letzten 3 Wochen in der Schweiz geschmiedet und immer wieder darüber gesprochen, was man vom Austauschjahr in der Schweiz am meisten vermissen wird: das Essen (speziell das Brot), die SBB, liebgewonnene Leute, die Jahreszeiten, Schnee und Snowboarden/Skifahren, um nur Einiges zu nennen. Zum Abschluss des 3-stündigen Spaziergangs hat dann jede/r am selbst geschnitzten Stecken nach “echt schweizerischer Art” und wie es jedes Schweizer Kind von der Schulreise kennt, seine oder ihre Cervelat an der kleinen Feuerstelle “brätlet”. Für fast alle war es gar eine Premiere. Schön, dass wir euch diese Tradition noch zeigen konnten.

Ihr wart eine super Deutschkursklasse und ein grosses LOB an alle, denn eure Deutsch- oder sogar teils Schwyzerdütsch Kenntnisse können sich also “hören” lassen. Wir wünschen allen einen erfolgreichen Abschluss in der Schweiz, einen nicht allzu traurigen Abschied und natürlich eine gute Rückkehr in Eure Heimat.

Judith Büeler